Festival FICA 3A : L’affaire des Akyé du 12 au 14 août à Agou

Il porte ce projet avec le cœur. Gustave Agboké Asseké, connu sous le nom de plume d’Aboké Guyzo, journaliste reconnu, désormais promoteur culturel, a lancé récemment Le Festival international de la culture des arts Akyé-Kê d’Agou. Au cours de la conférence de presse qui a eu lieu récemment à Cocody, le promoteur a indiqué que cette plateforme doit être la vitrine culturelle de la Côte d’Ivoire à l’image de grands festivals à travers le monde. 

Ainsi, les 12, 13 et 14 août, le département d’Adzopé et précisément la commune d’Agou sera-t-elle le creuset du riche patrimoine Akyé, ivoirien et international dans le but d’asseoir les bases d’un dialogue des cultures pour l’intégration et la paix par les arts et la culture. 

Durant ces trois jours, les festivaliers pourront visiter la foire commerciale, une exposition agricole et artisanale. Des concours (culinaires, de chansonniers), une soirée artistique (théâtre, conte, animation populaire), une soirée de beauté (miss Fic 3A), des prestations de danse traditionnelle, des visites touristiques et trois grands concerts meubleront la fête. Un volet social s’axera autour d’une journée médicale et un don à la maternité d’Agou. 

« J’ai fait l’expérience de plusieurs festivals nationaux et internationaux. Je voudrais donc m’appuyer sur ce vécu pour organiser un festival d’envergure. Au-delà du culturel, il faut aussi pouvoir entrevoir le développement », vise Aboké Guyzo. 

Il a le soutien de la mairie d’Agou, des autorités traditionnelles mais aussi d’« Universal Group » de M. Amani N’Doua, qui croit au projet et s’engage à promouvoir la culture ivoirienne à travers cette festivité. 

Sanou A. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *