Mise en scène de “Drôle de femmes” / Vagba Hauphet Elisée : C’est bien lui le maitre

Comme on aime bien le dire, derrière le succès d’une grande et belle pièce de théâtre ou d’un spectacle réside un maître. Un metteur en scène. Si vous avez pris du plaisir à voir « Drôle de femmes »  Actes 1 et 2 de Caroline Dasylva avec ses comédiennes, eh bien, sachez que  le dramaturge et metteur en scène de cette pièce à succès, dont la Ministre d’Etat Kandia Camara a pris du plaisir à regarder, en passant toute la soirée à rire, s’appelle Vagba Hauphet Elisée.

Artiste dramaturge et metteur en scène, Vagba Hauphet Elisée est par ailleurs, enseignant à l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (INSAAC) et au Lycée d’enseignement artistique (LEA) à Abidjan. Et depuis un bon moment, il laisse des empreintes de qualités et professionnelles sur de grandes spectacles en Côte d’Ivoire. Homme de théâtre et de cinéma,  Vagba Hauphet Elisée que ses pairs appellent affectueusement « Monsieur Metteur en scène » est né un 30 Mars  à Ahougnanssou à Bouaké (Côte d’Ivoire).

Enseignant d’ expression corporelle et de gestuelle à l’INSAAC, il sait être à l’écoute de ses comédiens. Le mur de glace entre lui et ses comédiens n’existe pas. Sa bonne humeur et son professionnalisme créent l’harmonie et la joie de vivre autour de lui. Ce qui  facilite l’engouement. Comment a-t-il réussi à faire travailler ensemble , des comédiennes  de renoms que sont Clémentine Papouet, Gbazé Thérèse, Bleu Brigitte, Nastou Traoré, Iriké Justine, Prissy la Dégammeuse, Gisèle Kouakou, Eunice Zunon, Cassandra Assamoi, Priss’k, et Sarra Messan sélectionnées par Caroline Da Silva dans « Drôle de femmes » ? Il n’y a pas de réponse à cette question, tout simplement parce qu’il  possède une capacité impressionnante qui lui permet de comprendre beaucoup plus rapidement les scénarios et la psychologie des personnages. Surtout quand c’est lui le dramaturge sur le même projet.

Elisée possède également une vision claire des pièces de théâtre. Sa connaissance des genres théâtraux et des différents types de comique et de comédie sont pour beaucoup dans le succès qu’il rencontre dans les mise en scène.

Un bon metteur en scène doit impérativement avoir la capacité de faire l’examen de l’espace et du temps dans lequel il doit donner vie à des personnages. Quand on regarde les mises en scène de Vagba, par exemple, dans « Drôle de femmes » 1 et 2, on s’aperçoit que « Monsieur Metteur en scène » en plus de cette connaissance de l’espace et du Tempsde « son monde »  a une bonne connaissance de l ‘étude des personnages. Sinon comment comprendre  qu’il a su mettre en scène deux générations de comédiennes (citées plus haut) pour sublimer une histoire qui met en conflit deux générations de femmes, où d’un côté, on a « des jeunes filles» guidées par l’impulsion de leurs désirs de jeunesse ou le sexe, le fétiche, la drogue, la prostitution, l’insouciance bat le plein. Et de l’autre côté, « des dames âgées» qui ont aussi un vécu et qui s’attèlent à conseiller ces jeunes filles sur leur dérive. Il réussit à créer le drame.

Élisée ce n’est pas que « Drôle de femmes » de Caroline Dasylva. C’est lui qui, en avril 2019, exécute la mise en scène du parcours du Front Populaire Ivoirien de Laurent Gbagbo depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. C’est aussi lui qui en juillet 2012 a été l’accessoiriste dans la représentation théâtrale de « Je veux voir Mioussov »” de Valentin Kataiev dans une mise en scène de Vagba De Sales au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire chez Sajdi qui a été même primé.il est encore de 2007 à 2009  animateur culturel en expression corporelle et gestuelle à l’Ong Chigata. Une Ong de prise en charge des enfants infectés et affectés du VIH/SIDA.

A cela s’ajoutent plusieurs autres titres comme le lauréat du festival vacances culture avec la compagnie Bongo théâtre de Bongouanou en septembre 2004  et  le 1er et  2ème prix au FESTHEPO avec les pièces « L’inconnu et la rupture » de Vagba Obou à l’atelier Déakoom Théâtre en mars 2008. Depuis 2018, il est metteur en scène et directeur artistique de la structure «Les Associations Majuscules » dirigée Par Zako Olili. Vagba Elisée est apparu dans plusieurs films comme acteur dans «  Les coups de la vie ».

Ce passionné de lecture, de danse contemporaine, du mime et des mots croisés  fait partie des enseignants de théâtre  du lycée  d’enseignement artistique dirigée par Mme Châtelain Gisèle où les élèves en classe de théâtre depuis plus de 20 ans font 100% au baccalauréat H3.

Christian Guehi

Journaliste culture

Christian art

guehichristianh@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *