Nathalie Younvo-Yèkpè et Florisse Adjanonhoun: deux comédiennes béninoises de la scène internationale

Bidossessi Nathalie Younvo-Yèkpè et Florisse Adjanonhoun, deux comédiennes béninoises étaient face au public de l’espace culturel “Le Centre” pour un rendez-vous d’échanges et de partage. Cette rencontre a eu lieu, mercredi 31 mars 2021, en présence des acteurs du cinéma, du théâtre et des amoureux du théâtre et du cinéma.

Par Julien Tohoundjo

Bidossessi Nathalie Younvo-Yekpe et Florisse Adjanohoun sont deux figures de la scène béninoise. Ces deux énergies, sur scène, arrivent à impacter le public ou leur milieu à travers leur professionnalisme. Elles impactent le public à travers leur personnage au cinéma ou même sur scène, au théâtre. Du côté de chacune d’elles, les premiers pas dans ce milieu artistique furent difficiles. « En 1984, le jour où j’ai dit à mon père que je vais faire du théâtre, c’était comme un ouragan. Il m’a dit que le théâtre n’est pas un métier noble. Ce métier n’est pas fait pour les enfants bien éduqués comme toi. Et comme nous sommes en train de discuter ce que j’allais être demain, toutes mes propositions ont été vaines. Son souhait était que je sois médecin ou pharmacienne », a confié Florisse Adjanohoun.

Après son baccalauréat, la comédienne a commencé ses premiers pas sur la scène à l’église. Elle a commencé par la déclamation des poèmes qu’elle rédigeait à partir des “Psaume” ou “Cantiques des Cantiques”. Dans cette aventure, Florisse a été fascinée par la voix des choristes. Elle a donc intégré la chorale pour faire de la musique gospel. « Lorsque j’ai intégré la chorale et en faisant du gospel, j’ai senti une rivalité entre le théâtre et la musique du gospel. Mais je me laissais aller dans la direction où la vie m’emporte », a précisé Florisse Adjanohoun. Mais avec le temps, elle a fini par retrouver sa passion pour le théâtre. Sa détermination pour ce domaine fait d’elle aujourd’hui, une figure emblématique du théâtre et du cinéma au Bénin et à l’international.

C’est cette même détermination qui a amené Bidossessi Nathalie Younvo-Yèkpè a opté pour ce domaine artistique même si le début n’a pas été facile. « Lorsque j’étais au collège, j’avais des préjugés par rapport aux comédiens parce que les comédiens que je connaissais au collège n’ont souvent pas la moyenne en classe. J’avais cette idée dans la tête donc mon souhait n’était pas d’être comédienne. Mais j’avais envie de m’exprimer, j’étais très timide aussi. J’ai donc intégré un club de mannequinat et c’est là-bas que j’ai fait mes débuts », a expliqué Bidossessi Nathalie. Pour elle, la passion y était depuis le début, mais le choix n’a pas été facile. Mais avec le temps, elle a su trouver son chemin et, de nos jours, elle est une figure marquante de la scène béninoise et à l’international.

La première rencontre des deux actrices s’est faite en 2004 où Nathalie Houvo-Yèkpè a découvert le talent de Florisse Adjanohoun sur scène. C’était dans le cadre du Festival International du Théâtre du Bénin (Fitheb). Et depuis ce temps, les deux sont souvent ensemble sur la scène et dans la vie active, les deux âmes se côtoient. Elles travaillent afin d’assurer la relève et leur souhait est de travailler avec les jeunes qui ont le désir et la volonté de faire le travail. Même si la jeune génération ne travaille plus vraiment, leur souhait est qu’il y ait une prise de conscience afin que la relève soit assurée. Lors de cette rencontre, plusieurs autres sujets ont été abordés avec les comédiennes. Dans une bonne ambiance, la rencontre s’est déroulée et elle a été enrichissante pour les uns et les autres. De même, le public a eu le privilège de suivre des séquences cinématographiques où chacune des comédiennes ont habillé un personnage. Elles ont, chacune, reçu plusieurs prix aux plans national et international. Ces deux énergies sur scène ont émerveillé plus d’un et les témoignages sont nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *