Soirée de conte à Porto-Novo : Les enfants autour des petites histoires

Marion Madelénat, comédienne et artiste conteuse française, a animé une soirée de conte avec un public jeune enfant tout en déroulant de petites histoires afin de passer des messages sur l’environnement et l’humain. Cette soirée a eu lieu, le vendredi 27 février 2021, sur la terrasse de l’espace artistique “La Grande Place” à Porto-Novo.

Par Julien Tohoundjo

Tiqui Tiqui la poule, La tortue et l’aigle, Papa et sa fleur et Pourquoi le ciel est si haut ? C’est avec ces quatre petites histoires que Marion Madelénat a égayé les enfants. Au cours de cette soirée, elle a su contenir les enfants pendant deux heures, environ. L’idée de cette soirée est de permettre aux enfants d’apprendre à travers les contes. La réaction et l’éveil d’esprit des enfants ont prouvé l’intérêt qu’ils portent pour ce moment de partage. Pour la conteuse, il s’agit d’un moment important. « Ces quatre contes font partie d’un spectacle qui s’appelle “Africa mon amour”. Je l’ai créé en 2020 avec un musicien béninois qui vit en France. Ce spectacle est un duo artistique et interculturel. Il y a aussi deux récits de mes voyages. Cette occasion est une expérience pour moi, en tant que conteuse, d’aller vers le public béninois », a confié Marion Madelénat.

La particularité de cette soirée est que la conteuse a su partager des contes d’origine africaine avec le public. Les messages sont accessibles et proches des réalités que les peuples africains vivent au quotidien. Tiqui Tiqui la poule est un conte universel et humain parce qu’il parle de l’humanité. Peu importe la provenance, on est tous des humains. C’est un conte qui rappelle toute humanité et il est important de retisser le lien afin de construire ensemble la cohésion et la paix.

A travers le conte La tortue et l’aigle, l’on peut comprendre que la tortue souhaite ressembler à l’aigle afin de survoler les montagnes. « Le message, selon Marion, est le fait d’accepter ce que nous sommes et de nous contenter du peu. Profondément, il faut retenir que le bonheur vient de l’intérieur. Ce n’est pas tous ce que nous désirons avoir, mais d’apprécier ce que nous avons déjà ». C’est un conte qui constitue une source d’espoir. Il faut accepter nos différences afin de vivre dans une même communauté.

Papa et sa fleur fait comprendre que même si l’on est petit, il peut toujours faire sa part en tant que citoyen. De cette manière, l’on peut faciliter les échanges et le développement. « Certes, nous ne pouvons pas changer le monde, mais nous pouvons nous changer, nous-mêmes », a souligné la conteuse.

Pourquoi le ciel est si haut ? « Ce conte est fini sur le fait que l’on ne devrait pas gaspiller de la nourriture. Mais de nos jours, la nourriture est toujours gaspillée dans le monde. Ce gaspillage ne respecte pas et ne permet pas la protection de l’environnement », a fait remarquer Marion. Pour elle, le choix de ce conte est parti de l’idée d’une sensibilisation sur l’environnement. « De nos jours, cette question est primordiale. Nous avons besoin de la nature et il est de notre devoir de la respecter afin de vivre sur la terre », conclut-elle.

Au cours de cette soirée, l’organisation a permis aux enfants de rester attentifs pendant ce moment de partage. Des chants et danses ont été exécutés par les enfants afin de leur permettre de se sentir impliquer dans cet événement. Par ailleurs, d’autres programme et des soirées de conte seront animées par Marion Madelénat tant à Porto-Novo, Abomey-Calavi et Cotonou. A l’occasion de la journée mondiale de la femme, Marion Madelénat va présenter une performance avec Prisca Nina Assogba, artiste plasticienne béninoise. Cette performance est intitulée « A quand un meilleur monde pour la femme ? ». Elle va se dérouler le lundi 8 mars 2021, à l’espace Kiffouly de Porto-Novo à partir de 16 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *