Bénin/ LOKO.SYL: La propreté corporelle au cœur de ses créations

Dans le cadre du projet Bouv’art, une quarantaine d’artistes ont réalisé des œuvres qui visent à sensibiliser le citoyen lambda sur les gestes barrières à observer afin de lutter contre la propagation de la Covid-19 au Bénin. Parmi ces artistes, Sylvanus Loko alias Loko.Syl a réalisé une série d’œuvres qui attire l’attention des populations sur les mesures à observer pour lutter contre la pandémie.

Par Julien Tohoundjo

Gni Covid Sin. C’est le titre de la série d’œuvres réalisées par Loko.Syl, artiste plasticien béninois. Cette série est composée de tableaux d’œuvres d’art. A travers ces œuvres, l’artiste reste dans la même logique : la propreté. Hormis les gestes barrières mis en place par le gouvernement, l’artiste invite à la propreté corporelle. « La population, pour ce que je remarque de nos jours, s’est donnée à ces gestes et mesures barrières. Mais elle oublie la propreté du corps même », fait-il remarquer. Cela se comprend à travers Gni Covid Sin 1. Sur ce tableau, l’artiste présente trois personnages qui se lavent. Cette présentation traduit sans doute, la nécessité d’entretenir tout le corps, même même si les mains sont propres. En effet, « la malpropreté fait partie des causes qui peuvent nous rendre victime de cette pandémie. Cela peut endommager notre système immunitaire et nous rendre fragiles face à la Covid-19 », clarifie Loko.Syl.

Cette disposition, à l’en croire, peut nous épargner de ce virus ravageur. Sur la seconde œuvre de cette série, l’artiste laisse voir deux personnages à travers lesquels il montre les comportements qu’on peut avoir en ville et à la maison. « Lorsqu’on rentre chez soi, l’essentiel est de changer ce que nous avons porté avant d’entrer en communication avec ceux qui sont à la maison », précise-t-il. Aux visiteurs, il est important de faire attention aux œuvres exposées. Cette attention va permettre« de créer un dialogue afin de comprendre le message qui est véhiculé. C’est de notre bien-être qu’il s’agit et il faut vraiment faire attention pour éviter le chaos. Je souligne que la pandémie existe et qu’il faut respecter les gestes barrières ».

Ce qui fait la particularité de cette création de l’artiste est l’utilisation des clous et du fil de fer. Cette expérience, même difficile, s’avère particulière pour Loko.Syl.« En travaillant, je mets les gants et même des scotchs, mais je finis par les enlever afin de toucher la matière même. Et le fait de toucher à cette matière, me permet de sentir un dialogue entre la matière et moi. Ainsi, parviendrai-je à passer un message qui sera universel et accessible à tous », souligne l’artiste. Pour utiliser les clous, il a choisi principalement les couleurs rouge et bleue. Ces clous indiquent qu’aucun pays n’est épargné par ce virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *