Bénin / Bar “Le Lieu Unique” : la peinture en live

Les émotions d’une représentation concentrées sur scène Franck Zanfanhouédé, artiste plasticien béninois, a réalisé un tableau d’œuvre artistique face au public du bar restaurant “Le lieu Unique” situé à Fidjrossè. Cette prestation, a eu lieu, vendredi 29 janvier 2021, sur scène et a été une occasion pour l’artiste de montrer son potentiel au public.

Par Julien Tohoundjo

Ensemble. C’est le titre de l’œuvre qu’a réalisée Franck Zanfanhouédé le vendredi 29 janvier 2021, devant le public du bar “Le Lieu Unique”. Pour cette réalisation, l’artiste s’est inspiré de la période que le monde traverse. Il s’agit de la crise sanitaire de Covid-19. Il a pensé à la vie d’ensemble que mènent les hommes. Même si tout se fait ensemble, la situation sanitaire a habitué le monde à d’autres réalités. Selon Franck, cette unicité ne doit pas être mise de côté. C’est ensemble que le monde pourra faire face à cette crise et s’en sortir. A travers ce tableau, l’on peut remarquer que l’artiste unit plusieurs hommes qui sont dans un seul être. Pour lui, dans l’union, l’on forme une seule personne et nous protégeons les autres qui sont autour de nous. « Tous autant que nous sommes dans ce monde, nous formons un seul être. Et pour avoir le dessus sur cette pandémie, car, il est temps de dire “Stop” à la Covid-19 », a précisé Franck Zanfanhouédé.

Son œuvre est, pour lui, une image, une méthode que nous pouvons adoptée afin de stopper à la propagation du virus. Dans cette logique de domination, l’artiste a représenté, en bas de l’œuvre, un homme qui a renversé le coronavirus. C’est une invitation à l’unité des forces pour aller plus loin et vivre ensemble. Les couleurs utilisées dans cette réalisation révèlent le choix émotif de l’artiste. Et ce qui fait la particularité de cette soirée est le fait que Franck a su s’exprimer devant des gens venus de plusieurs horizons. C’est une occasion pour lui, de partager avec le public les émotions qu’il ressent souvent dans son atelier. Même si le temps est insuffisant, l’artiste se réjouit du travail qu’il a pu faire et ce, pendant plus de deux heures d’horloge. Il faut remarquer que cette pandémie a fait trop de tort la race humaine et il est temps de l’arrêter. Lors de son travail de représentation, un concert musical de “Blaks Softs” l’a accompagné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *