Charité/ Des toiles de Cheri Samba pour réparer les femmes

C’est un acte de grande portée. Le peintre congolais Cheri Samba a décidé de vendre trois de ses œuvres aux enchères au profit de la Fondation PANZI à l’Est de la République Démocratique du Congo, du Prix Nobel de la paix, Dr Denis Mukwege. L’ONG qui s’occupe des victimes des violences sexuelles et des orphelins victimes des massacres de l’Est de la RD Congo bénéficiera des fruits de la vente des toiles « L’intelligence divine », « Je donne la vie » et une troisième oeuvre. « L’amour du prochain sans l’amour de Dieu, c’est encore un corps sans ossature », a-t-il imagé son action de bienfaisance.

Appelé « L’homme qui répare les femmes », Dr Dénis Mukwege et son ONG luttent pour la dignité des femmes, premières victimes des conflits au Congo. Son hôpital au quartier PANZI qui donne son nom à la fondation, prend en charge gratuitement chaque année plus de 3 500 victimes de violences sexuelles et leur permet de bénéficier d’une chirurgie reconstructive.

Quant à Cheri Samba, grand maître de la peinture populaire africaine, il fait partie des artistes les mieux cotés du continent.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *