Institut français de Cotonou : Gbé miton, bientôt sur scène

Les responsables de l’Institut français de Cotonou accueillent en première, la sortie de résidence de la pièce de danse Collective “Gbé miton”. Elle sera présentée, vendredi 16 octobre 2020 à partir de 20 h 30 minutes, dans les locaux dudit institut.

Par Julien Tohoundjo

Gbé miton, signifie, littéralement, nos voix. Cette pièce est une création chorégraphique de Carmelita Siwa, artiste danseuse interprète, chorégraphe et professeure de danse béninoise. La pièce va être mise en scène par Chakirou Salami, comédien béninois, metteur en scène et formateur en jeu d’acteur.

Cette création interroge et interpelle le regard de tous les acteurs culturels sur l’avenir de ce secteur au Bénin, en particulier, et le monde, en général. C’est un spectacle vivant qui allie le corps, la parole et met l’accent sur le fonctionnement du secteur de la culture, les conditions de vie et de travail des artistes ainsi que celles des acteurs culturels.

Les maux qui minent le monde de ces acteurs seront exprimés, présentés et interprétés par 4 danseurs professionnels : Carmélita Siwa, Ezéchiel Adande, Nourou Deen Eniola et Rodolpho Sagbo. Ils représentent, chacun dans leur rôle, les disciplines du monde artistique. Ces artistes s’engagent dans un processus d’auto-affirmation et d’accomplissement par le corps, la voix ainsi qu’une marche déterminée. Ils arrêtent le temps et lui impose leur philosophie.

A travers des gestuels structurés, ils incarnent l’harmonie, se dévoilent, s’expriment et se valorisent au-delà de tous préjugés et de toutes barrières. En un mot, la pièce Gbé miton est la voix des sans voix, le reflet de tous ceux qui rêvent d’un avenir meilleur. Loin d’être défavorable, la période d’inactivité, causée par la pandémie de coronavirus, à favoriser cette création. C’est donc le fruit d’un travail de 6 mois acharné. Elle sera présentée avec un fond de musique électronique. Etant donné que l’art regroupe plusieurs moyens d’expression, deux de taille vont être utiles dans cette chorégraphie : le corps et la parole. Avec leur expérience, ils pourront tenir en haleine le public pendant 45 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *