Sublime dans la série ‘’Cacao’’ sur Canal+ : Qui est Assandé Fargass ?

Les premières réactions après la diffusion des deux premiers épisodes de la série ‘’Cacao’’, nouvelle production d’Alex Ogou sur Canal+ font l’éloge du jeu d’acteur d’Assandé Fargass. A lire certains commentaires, l’on comprend tout de suite que la jeune génération ne sait pas qui il est. Mieux, beaucoup ignoraient que la Côte d’Ivoire détenait un tel talent et n’en faisait pas la promotion. Qui est Assandé Fargass ?

Par SANOU A.

Il est sans conteste l’un des meilleurs comédiens ivoiriens. Pur produit du théâtre, l’homme qui commence à avoir les cheveux (locks) et la barbe grisonnants, est né le 11 mars 1962 à Bongouanou (Ndlr : Wikipédia). Très vite, il est contaminé par le virus de la planche. Antoine Assandé Atoukoua (son nom à l’état civil) fonde avec certains amis (Acho Weyer, Wassa Casimir), le N’Zassa Théâtre.

Pendant plus d’une décennie il se fait un nom en tant que metteur en scène et comédien. Il écume les pièces et les rôles (la liste est très longue : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fargass_Assand%C3%A9) jusqu’en 2002. A cette date, il décide de s’installer au Burkina Faso avec son ami Alexis Don Zigré, autrement réalisateur de ‘’Sida dans la cité’’.

La raison, le théâtre ivoirien bat de l’aile. Mais et surtout pour rejoindre son ami et metteur en scène Luis Marquès qui s’y est aussi installé. Au pays des hommes intègres, il jouera au théâtre, aux côtés de Maïmouna Ndiaye (Mouna Ndiaye) le rôle d’un enfant soldat devenu adulte dans la pièce ‘’L’œil du cyclone’’.

Séduit par l’histoire et les comédiens, le réalisateur burkinabè Sékou Traoré décide, avec la bénédiction de Marquès, une adaptation au cinéma de ‘’L’œil du cyclone’’. Il garde intacte le titre et les deux comédiens principaux. Le succès est incontesté.

En 2015, le long métrage décroche l’Etalon de Bronze au Fespaco et les deux acteurs Assandé Fargass et Mouna Ndiaye dérochent, pour le même film, les prix de la meilleure interprétation masculine et féminine (Ndlr : dans un article signe en 2015, j’avais titré : Assandé Fargass bien parti pour décrocher le prix de la meilleure interprétation masculine, In Nord Sud Quotidien). En 2O16 l’African Academie Awards du meilleur film revient à ‘’L’œil du cyclone’’.

Des succès qui ne feront pas grand écho sur les bords de la lagune Ebrié car le long métrage ne sera pas vue dans les salles de cinéma, encore moins sur le petit écran. Toutefois, on retient que Fargass a joué ça et là dans quelques grosses productions cinématographiques ivoiriennes sans tenir de rôle principal (Sida dans la cité, Caramel).

Le rôle de Jean Ayité qu’il campe dans ‘’Cacao’’ est bien dans son registre. Acteur plein dans tous les sens, il détient le secret d’être naturel à tout moment et de maintenir le niveau élevé à travers une diction impeccable.

Assandé Fargass est donc une chance pour le cinéma et les acteurs ivoiriens.  Notre 7e art, depuis quelques années, fait l’apologie « d’acteurs mannequins » qui sont plus soucieux de l’image de « beau gosse » qu’ils doivent donner à l’écran que du jeu à produire. Bravo l’artiste et bravo à toute l’équipe de ‘’Cacao’’ pour ce casting irréprochable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *