Décédé ce 17 mai : “La folie” Lucky Peterson aux JMC 2018”

Judge Kenneth Peterson dit Lucky Peterson, guitariste, organiste et chanteur de blues américain, né à Buffalo (Etat de New York) le 13 décembre 1964, est décédé ce 17 mai 2020 à Dallas au Texas. Nous revenons sur notre rencontre avec l’artiste en 2018 lors des Journées Musicales de Carthage (JMC), où il a donné un concert mémorable.

Par SANOU A.

On peut le dire ainsi, il existe une sorte de pacte entre Lucky Peterson, bluesman américain et le public tunisien. Le chanteur de 54 ans, bien connu du public local pour sa participation à Jazz à Carthage, a donné un concert « dingue » ce lundi 1er octobre à la Cité de la culture de Tunis. L’on se demande encore si c’est la maestria du ‘’Blues singer’’ ou la chaleur du public qui a transformé cette soirée pluvieuse en un moment exceptionnel.   

Coiffé d’un chapeau melon noir couvrant une partie du visage et vêtu d’une veste rouge sur une chemise blanche assorties d’un pantalon noir et d’une chaussure de la même couleur, Judge Kenneth Peterson dit Lucky fait une entrée triomphale à la Black Panther’s. Ce, après que son groupe a surchauffé la salle. Il prend place derrière son orgue et son piano. Lucky maintient la cadence, le public qui suit est encore timide. 

Les ‘’Are you ready’’  lancés entre deux tours de chant galvanisent davantage.  Et c’est la folie sur une rythmique Rock’n roll. Le public exulte. Chacun y va avec son rythme. Les plus anciens se délectent des sonorités endiablées de guitares électriques et celles du piano. Les plus jeunes ne retiennent que la rythmique R’N’B et suivent le groove. Tout le monde y trouve son rythme.  Une musique intergénérationnelle qui unit. Le chanteur aussi est emporté par la chaleur de son public. Il se saisit de sa guitare et descend dans la foule.

Au contact des fans, il mesure le degré d’uniformisation et de fusion que peuvent créer la musique. Peterson revient sur scène plus motivé. Il enchaîne titre après titre. Les spectateurs aussi lui rendent bien la monnaie de sa pièce en suivant chaque mélodie et en la traduisant en pas de danse. La belle fête prend fin autour de minuit 30. Le staff du chanteur a annoncé qu’il sera à Abidjan en avril 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *