SAMIA OROSEMANE (HUMORISTE) : Elle ira au bout de ses rêves !

Elle aurait pu faire partie de la programmation du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA) 2020, dans la section «Humour». Mais, elle était dans la capitale économique ivoirienne dans un autre cadre. Elle, c’est l’humoriste franco-tuniso-africaine Samia Orosemane. Avec la fermeture des frontières, elle n’a pu rejoindre la France. Pas de problème pour elle, car la Côte d’Ivoire est un pays qui l’a marquée. Un pays «où tout semble facile». Une situation qui pourrait lui permettre d’aller au bout de ses rêves…

Qui ne connaît pas le célèbre sketch «Les accents africains» ? Que celui qui ne le connaît pas se précipite sur le Net et le regarde, il ne pourra se retenir de rire. Car, l’humoriste qui en est à l’origine l’interprète avec un naturel déconcertant : la franco-tuniso-africaine Samia Orosemane. Française, étant née en Hexagone, tunisienne, de par ses origines, et africaine de cœur ; africaine dans le sens continental du terme, si l’on puis l’écrire ainsi, car pour elle aucune différence entre les pays formant cette partie du monde. Tunisie, Maroc, Algérie, Sénégal, Cameroun, Gabon, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Kenya, autant de pays où elle s’est sentie comme chez elle, tout en ayant, quand même un penchant pour la Tunisie et la Côte d’Ivoire «l’endroit où on fait le plus la fête et où tout semble facile», a-t-elle déclaré dans une interview. La Côte d’Ivoire, où elle se trouve, actuellement, fermeture des frontières oblige ! Mais, cela ne la dérange pas outre-mesure. Elle y est comme un poisson dans l’eau…

Tel Obélix tombé dans le chaudron de potion magique, Samia Orosemane, elle, est tombée très tôt dans les cultures africaines, dans cette interculturalité qui rapproche, d’une certaine manière, les émigrés et les différentes diasporas -les enfants étant plus ouverts que leurs parents qui préfèrent rester dans leur communauté. La meilleure amie de l’humoriste est malienne et grâce à elle elle a pu découvrir l’Afrique à travers ses plats, les pagnes, les histoires, etc. Et à propos de pagnes, avez-vous remarqué le style vestimentaire de Samia Orosemane ? Elle porte l’Afrique sur et en elle !

L’humoriste s’apprête à un nouveau spectacle qui aura pour thème toutes les rencontres qu’elle a pu faire dans son métier, le changement du comportement des gens à son égard, la volonté d’aller au bout de ses rêves. Elle s’est déjà penché sur l’écriture et profitera sûrement du confinement pour continuer. «J’irais au bout de mes rêves !», comme le chantait Jean-Jacques Goldman, aurait pu être la devise de Samia Orosemane.

Elle a déjà réalisé un rêve : organiser un festival du rire sur l’île tunisienne de Djerba, racine de sa famille. La première édition était une réussite. Malheureusement, cela n’a pas suffi à perdurer l’événement, en manque de soutien financier. L’humoriste a d’autres rêves comme celui de se produire sur toutes les scènes tunisiennes, et notamment sur celle de Carthage, qui accueille, chaque été, un festival international.

Côté personnel, Samia Orosemane adore les enfants et si les planches ne l’avaient pas appelée et happée elle aurait opté pour un métier en rapport avec eux, en attendant d’avoir les siens. C’est tout le mal que nous lui souhaitons.

Zouhour HARBAOUI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *