5e EDITION ABIDJAN CAPITALE DU RIRE: Voici le programme complet


Du 5 au 8 décembre 2019, Abidjan accueillera la 5ème édition du Festival Abidjan Capitale du Rire, rendez-vous de fin d’année incontournable, en passe de s’imposer comme la locomotive de l’humour panafricain. Un an de préparation, des sketchs et spectacles inédits portant la patte artistique de l’humoriste producteur Mamane, 14 000 spectateurs cumulés sur les 4 dernières éditions, 3 500 personnes attendues pour la 5ème, une centaine de techniciens, une cinquantaine d’artistes africains et une dizaine venus d’Europe et d’Amérique du Nord, depuis la première édition, un énorme impact à travers les réseaux sociaux …

Abidjan Capitale du Rire (ACR), c’est tout cela et bien plus encore : l’espace de
liberté ultime où s’exprime un humour sans complexes ni frontières. Si la capitale économique ivoirienne s’est naturellement imposée comme hub de l’humour
panafricain, c’est parce que, selon son initiateur Mamane, « tous les Africains savent que l’humour ivoirien, c’est l’humour de toute l’Afrique ». Depuis toujours l’humour ivoirien a pris le parti de rire de tout, et a irrigué toute la culture africaine. Il est vrai que la Perle des lagunes, chère au cœur de l’artiste, est « un lieu où se croisent les rires et artistes de tous pays, de toutes cultures ».

Abidjan, la capitale du rire : une évidence, donc, que vient concrétiser ce festival.
Vitrine privilégiée d’une scène humoristique africaine en pleine expansion, le festival a été créé avec l’ambition de durer et de s’inscrire dans le circuit des grands festivals internationaux, aidé en cela par des partenariats avec Canal Plus et RFI/France 24, qui contribuent significativement à son rayonnement.


Autre but revendiqué par son promoteur : briser les barrières culturelles et nationales et, à travers un humour sans tabous, mettre en lumière les problématiques communes à une Afrique diverse et authentique. Il s’agit donc d’appuyer là où ça fait mal et de le dire haut et fort pour conscientiser le public. Politique, mondialisation, immigration, corruption, élections, problèmes d’éducation, de santé ou autre… rien n’échappe aux radioscopies
acerbes des humoristes prestant sur scène.


La 5e édition réserve une nouveauté, puisque pour la première fois le festival sera porté par le thème de la lutte contre le réchauffement climatique et en faveur de l’Environnement.
Une conférence-débat sera organisée le 26 novembre au Pullman Abidjan, en présence de scientifiques, hommes politiques, institutions, société civile et artistes, suivie d’une action sur le terrain le 28 novembre.


La programmation de cette année est, une fois de plus, inédite et créative. C’est une des particularités de ce festival : il s’éloigne des habituels plateaux d’artistes en offrant des spectacles originaux, sous l’impulsion de la direction artistique de Mamane :


• Le jeudi 5 décembre à 20h00 à l’Institut Français : Gala d’ouverture du Festival
“Alain-Lucas et Kaboré, les deux Zinzins de l’Art, font la paix avec leur passé. Mais
c’est loin d’être facile. Surtout quand Gohou, Malam Adamo et Mamane s’en
mêlent.
• Le vendredi 6 décembre à 20h00 au Palais de la Culture : Boukary en one-man show « Boukary, l’homme qui invente des mots plus vite que son ombre, nous donnera la définition exacte de l’expression « On ne gagne pas une équipe qui change ». A vos dictionnaires ! »
• Le samedi 7 décembre à 20h00 au Palais de la Culture : Afrique de l’Ouest contre Afrique Centrale. Qui est le plus drôle ? « A Kinshasa, Douala et Libreville, on est convaincus d’être les meilleurs danseurs et surtout les meilleurs humoristes de toute l’Afrique. Abidjan, Dakar, Niamey ne sont pas d’accord. Les meilleurs humoristes d’Afrique Centrale viennent défier ceux d’Afrique de l’ouest dans une battle inédite »


• Le dimanche 8 décembre à 18h00 au Gondwana Club Pullman : Gala de Clôture
Un spectacle exceptionnel et intimiste pour 200 personnes privilégiées dans le
premier Comedy Club d’Afrique, avec un plateau fou mélangeant humoristes et
groupes musicaux.

Source: Sercom Abidjan Capitale du Rire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *